Raconte ton acquisition – épisode 1

Des ateliers nature à l’herboristerie…

Par Guillaume, 04/2021

« Raconte ton acquisition » est un nouveau format que vous propose MATA. Nous donnons la parole à des porteurs de projet qui ont trouvé du terrain pour qu’ils nous partagent leur expérience d’acquisition. Rien de tel que le récit de vos histoires pour découvrir le champ des possibles et donner des idées à d’autres.

Nous remercions Karell et Antoine qui se sont prêtés à l’exercice pour ce premier épisode.

Le(s) porteur(s) de projet: 

Un couple, Karell et Antoine, ils sont respectivement herboriste praticienne et orthophoniste, Antoine est également infirmier et masseur. Ils n’ont pas de diplôme agricole, leur recherche de terrain s’inscrit donc dans un processus d’acquisition pour des particuliers.

Le projet: 

Du coté personnel, ils souhaitent adopter un mode de vie en accord avec leurs valeurs, proche de la nature. 

Professionnellement, ils comptent proposer des activités en lien avec la recherche de bien-être à destination des adultes et enfants à besoins spécifiques (massages – ateliers nature). En parallèle, ils envisagent la commercialisation de produits d’herboristerie.

Quel terrain recherché initialement

2 ha de prairie et bois avec une partie constructible.

Quel terrain acquis

1,7ha en zone Naturelle et boisée, dont 6000m2 en zone UB (constructible).

Aux alentours de Remiremont (département des Vosges (88) – Région Grand Est).

Le témoignage:

« Nous avons mis 5 mois à trouver notre terrain, en effectuant des recherches jour & nuit, mais tout est donc possible ! 

Notre terrain fait 1,7 hectare. Il est situé dans un village à 30 minutes de vélo d’une petite ville. Il possède une zone UB, constructible, de 6 000m2 (pouvant à terme être divisée en plusieurs parcelles) et le reste est en zone N (zone naturelle et boisée). 

Nous l’avons trouvé sur Leboncoin (en y étant constamment…). Pour la recherche nous avons visé large en consultant les annonces des biens immobiliers – maisons – terrains, dans un rayon de 20km autour de Remiremont. Nous avons répondu à l’annonce d’un particulier l’ayant postée depuis seulement une journée. Nous avons, pour ainsi dire, sauté sur l’occasion!

Notre recherche s’est faite principalement sur des sites internet tels que Leboncoin – Kicherchekoi – Leggett – PAP.

Nous avons trouvé particulièrement intéressant de prendre contact avec les maires des différents villages intégrant notre zone de recherche. Pour ce faire, nous avons envoyé des emails présentant notre projet et les critères de recherche. Pour la majorité d’entre eux, nous avons eu des retours – par emails et téléphone – assez positifs qui manifestaient un réel soutien envers notre projet. Les élus ont su nous rediriger vers des agriculteurs, des particuliers ou des agences, qui avaient potentiellement des terrains à la vente. Toutefois, ces derniers avaient des « timing » particuliers (ex. je vends mais seulement dans quelques mois), ce qui a fait que nous avons finalement trouvé sur Leboncoin. 

Je pense que cette prise de contact avec les maires est intéressante. Expliquer son projet, ses valeurs et recevoir un éventuel soutien, permet de confirmer que nous portons un projet qui va dans le bon sens pour pouvoir s’intégrer dans la vie d’un village. Nous avions également pris contact avec des notaires et cela peut être intéressant également. Nous sommes convaincus, qu’il ne faut pas rester dans son coin pour chercher un terrain. Nous encourageons vivement les porteurs de projet à prendre contact avec les municipalités et les agriculteurs locaux. En effet, cela permet de savoir rapidement si le projet porté est accepté par les élus et les locaux, et si c’est le cas, cette prise de contact peut permettre de faire émerger des opportunités d’acquisition.

Actuellement, nous sommes en contact avec la mairie pour déterminer plus précisément la suite de notre installation et notamment sur les types de constructions possibles. Dans notre cas, il est vrai que c’est plus facile car il y a une zone constructible. Dans la logique de notre projet, nous envisageons peut être d’implanter un ou des habitats alternatifs et écologiques car nous pensons aussi intégrer un ou deux foyers supplémentaires. Concernant ces types de construction, le maire serait d’accord pour que nous réalisions cela. Nous voyons là encore l’intérêt de présenter son projet aux élus locaux.

Le fait d’avoir une partie du terrain qui est constructible le rend inévitablement plus cher qu’un terrain totalement non constructible. Mais dans le cas où nous envisageons d’intégrer d’autres foyers, cela permet de diviser les coûts d’acquisition. Nous avons dépensé 90 000e pour une parcelle en zone naturelle dont 6000 m2 constructibles. En partant du principe que nous serons 3 foyers, voire 4, cela permet de diluer les coûts de 30 000 à 22 500 € par foyer.

A noté que notre projet écologique, nature & enfants et plantes, a beaucoup parlé aux maires et au propriétaire du terrain. 

Réfléchissez donc aussi à ce que vous souhaitez développer sur le terrain, un monde pour demain, participer à la vie du village, projet éducatif… et dites-le ! Courage à tous ! Tout est possible ! »

Pleins d’autres articles ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s